mescanefeux

The Man From Earth

the man from the earth

Un professeur décide de partir sans donner d’explication. Ses collègues arrivent chez lui pour improviser une fête de départ. C’est là que leur ami décide de leur dire la vérité, il a environ 14000 ans et ne vieillit pas. Il est un homme des cavernes. La discussion s’anime alors, vérité ou mensonge.

The Man From Earth est un petit film indépendant, mais vraiment petit. Un décor, des acteurs et des dialogues, peu de strass, mais un scénario. Classé dans le registre Science-fiction, que certains précisent en l’intitulant Intellectual Sci-FiThe Man From Earth se base sur une histoire écrite par Jerome Bixbydans les années soixante. C’est ce que j’appellerais de la SF old school. On met des hommes de sciences ensemble, une histoire extraordinaire et on discute plausibilité. Pas d’effets spéciaux, juste des concepts, des idées, des réfutations et des affirmations. Une discussion entre intellectuels.

Le film hérite d’un certain buzz sur le net, et c’est ce qui m’a poussé à vouloir le voir. Il faut dire que les réactions des fans du genre (SF) sont assez enthousiastes. Malheureusement, j’ai bien peur que ceux qui ne sont pas amateurs du style risquent d’être vite refroidis et commence à comparer le film à un téléfilm digne d’un épisode de The Twilight Zone.

Pour ma part, j’ai eu l’impression de voir porter de façon fidèle un livre. Vous avez vu des films comme “La machine à explorer le temps“, et bien dans le livre, il s’agit juste d’un savant racontant son histoire. Ici c’est pareil, le concept est le même, des gens qui parlent. La force du récit vient de sa cohérence. Insinuez une dose de fantastique dans un doute scientifique et on corrobore l’histoire. Réalité ou fiction, la question reste durant tout le film (ou presque).

La pauvreté apparente de la production est compensée par les acteurs, tous ou presque, habitués du genre SF. Des figures familières pour les spectateurs, en tout cas, pour le public visé par le film. John Billingsley et Tony Todd, plus particulièrement. Pas spécialement de reproche à faire sur le casting, donc, malgré quelques fausses notes. Il est vrai que la réalisation est assez simple, dur de faire plus dans un chalet avec des gens assis. La photo du film est à la hauteur du budget. Un ensemble qui donne l’impression de voir un livre mis en image sans fioriture. Un portage pur et dur. N’ayant pas lu l’histoire originale sur papier, il m’est difficile de sortir du plan spéculatif là-dessus.

The Man From Earth n’est peut-être pas le chef d’œuvre annoncé par ses plus vifs défenseurs, mais c’est un film qui a le mérite de pousser à la réflexion. Un film a réservé aux lecteurs de SF plus qu’au spectateur lambda.

Le film est dispo en DVD Zone 1, vu la taille de la production, l’équipe du film n’assure pas qu’il sera un jour disponible dans d’autres pays que les États-Unis.

Critique de Fabien via critictoo que je partage parfaitement.

 

Sources possibles de téléchargement

 

Watcha say

:

: (pas obligatoire)

(pas obligatoire)

Un commentaire ne suffit pas ? Venez en parlez sur le Forum !